forum concernant le refuge de l'ADSA (25)
 
SiteSite  AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LA PIROPLASMOSE

Aller en bas 
AuteurMessage
tankasacha
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 14596
Age : 64
Localisation : SANCEY
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: LA PIROPLASMOSE   Jeu 16 Aoû 2018 - 21:14

La piroplasmose est une maladie due au piroplasme, un parasite en forme de poire, transmis lors d’une morsure de Tique. Le parasite pénètre dans les globules rouges de l’animal et s’y multiplie provoquant des dégâts importants et parfois la mort.


1. Comment reconnaître la piroplasmose ?

Les signes de faiblesse, une fatigue importante, l’anorexie (votre animal ne s’alimente plus) et l’apparition d’une fièvre doivent vous alerter.

En outre, comme ce parasite fait éclater les hématies (hémolyse), des signes comme la pâleur des muqueuses (anémie), leur coloration jaune (ictère) et surtout une coloration brun foncé de l’urine (hémoglobinurie) permettent de suspecter l’existence de cette maladie


2. Qui peut attraper la piroplasmose ?

C’est une maladie qui touche de nombreux mammifères, notamment les chiens (Babesia canis ou B. vogeli), les chevaux, ânes, mulets… (Babesia caballi ou Theileria equi) et très exceptionnellement les chats (pour ceux-ci, le parasite responsable est un microbabésia ou Cytauxzoon felis).

Elle n’atteint pas l’être humain mais un cas de maladie a cependant été rapporté au Canada sur un patient de 70 ans mordu par une tique (JD Scott 2017).

Cette maladie se transmet uniquement par l’intermédiaire des tiques et n’est donc pas contagieuse d’un malade à l’autre.


3. Quelles sont les complications chez le chien ?


Principalement, les complications concernent le foie et les reins car les lésions créées par le parasite à ce niveau (glomérulonephrites = inflammation des glomérules et nécrose tubulaire = mort des cellules des tubules) sont responsables d’une insuffisance rénale parfois aiguë. Celle-ci peut-être mortelle si le chien n’est pas traité à temps.


4. Comment se transmet la piroplasmose ?

Une morsure de tique, lorsqu’elle héberge le parasite, favorise le passage du piroplasme dans le sang du chien. Les différents piroplasmes (Babesia, Theileria ou Cytauxzoon…) contenus au départ dans la salive anticoagulante de la tique sont injectés au moment du repas de sang du parasite. Ils pénètrent dans les globules rouges et s’y multiplient. L’incubation, c’est-à-dire le temps avant que des signes de maladie apparaissent, dure entre 2 et 5 jours mais cela peut être beaucoup plus rapide (24h) ou beaucoup plus lent (20 jours). En France, les chiens atteints fréquentent les sous-bois humides ou les herbes hautes plutôt dans la moitié sud du pays (Sud-ouest et Massif central) mais également en région parisienne et dans l’Est lorsque les températures sont comprises entre 7 et 25°C.


5. Comment se protéger ? Que faire pour l’éviter ? Comment prévenir la piroplasmose canine ?

La meilleure méthode reste de protéger votre chien des tiques (collier, spot-on, pipette, vaporisateur ou shampooing) en suivant les conseils de votre vétérinaire.

Il est très important de vérifier son pelage après chaque sortie et d’utiliser un crochet à tiques pour les retirer si vous trouvez des parasites dans les poils.


Dans les régions très infestées, l’injection d’un médicament, l’imidocarbe, peut également le protéger pendant 1 mois environ.

Il existe également un vaccin pour les chiens, le Pirodog®, administré en deux injections à 4 semaines d’intervalle (indépendamment des autres vaccins) mais la protection qu’il permet vis-à-vis des piroplasmes n’est pas parfaite. (note Tankasacha)


6. Quel est le traitement de la piroplasmose canine ? Existe-t-il des traitements naturels ?

Le traitement « classique » associe l’injection d’un antiparasitaire, l’imidocarbe, à des traitements complémentaires prescrits en fonction des symptômes.



Attention! La piroplasmose et la maladie de Lyme ne sont pas une seule et même pathologie!
Actuellement on trouve des articles pour promouvoir Peros'Tick en surfant sur la vague "produit naturel" et sensibilisation à la maladie de Lyme, alors qu'il n'y a aucune protection contre la piroplasmose. Le coût de traitement n'est pas négligeable et la protection est incomplète.


texte de la publicité (signée par un véto!) Il n'y a mensonge que par omission...
Il existe un produit « naturel » que l’on donne à avaler une semaine par mois au chien et qui revendique une action à la fois répulsive et acaricide : le Peros’Tick.


Peros'Tick est un complément alimentaire 100% naturel pour une protection maximale contre les tiques chez le chien. Il s'administre oralement à pendant les sept premiers jours du mois et protège l'animal durant 1 mois. A base d'extrait de plante et d'huiles essentielles, Peros'Tick élimine les tiques sur l'animal et possède un effet répulsif également.

Détails

Pourquoi choisir Peros'Tick ?

Peros'Tick est un complément alimentaire 100% naturel pour une protection maximale contre les tiques chez le chien.

Dans quel cas utiliser Peros'Tick ?

Peros'Tick convient en cas d'infestation de tiques (parasites externes) ou en cas de traitement de prévention antiparasitaire externe chez le chien.

Les résultats observés avec Peros'Tick :

Protection longue durée contre les tiques
Bénéfique pour le système digestif
Élimination des tiques accrochés chez le chien
Informations complémentaires
Espèce Chiens
Fabricant Loenlab
Marque VetSelect
Propriétés
Vous en avez probablement entendu parler dernièrement, elle fait la une des magazines et déclenche les passions les plus folles : Borrelia Burgdorferi fait parler d’elle. Non, il ne s’agit pas d’une diva italienne mais bien d’une bactérie transmettant une maladie sévère chez l’homme comme chez les animaux, connue sous le nom de Maladie de Lyme.
Dogteur vous procure les bons conseils pour détecter, traiter et guérir cette maladie chez vos amis à poils.

Qu'est ce que la maladie de Lyme chez le chien ?

Baptisée ainsi car identifiée pour la première fois dans la ville de Lyme aux Etats-Unis, cette maladie infectieuse, aussi appelée Borréliose, est commune à l'homme et à de nombreux autres mammifères dont les chiens (et plus rarement les chats).

La bactérie Borrelia burgdorferi est transmise par les tiques des bois, (Ixodes ricinus) lors de la morsure - la tique prend un repas de sang, et contamine votre animal à cette occasion. En effet la bactérie présente dans le tube digestif de la tique migre lors du repas de sang dans les glandes salivaires du chien et peut être transmise.
La morsure étant parfois invisible sous le pelage et la période d’incubation étant longue (jusqu’à 5 mois), il n’est pas aisé de diagnostiquer la maladie sauf si l'on détecte des anticorps spécifiques de la maladie dans le sang du chien

La forme aiguë se définit généralement par une boiterie apparue de manière soudaine. L’atteinte articulaire peut être accompagnée de nombreux autres symptômes : fatigue, fièvre, anorexie et léthargie.
La maladie de Lyme présente également une forme chronique dont la boiterie - moins marquée que pour la forme aiguë - est accompagnée parfois de myopathie (dégénérescence musculaire) et de troubles cardiaques, neurologiques ou rénaux.

Comment prévenir la Maladie de Lyme chez votre animal ?

Veillez à appliquer un produit anti-tiques approprié tous les mois sur toutes les boules de poils de votre foyer et à protéger votre habitat de l’infestation.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter nos articles sur notre blog Dogteur.

Conditionnement Un pot de 70 g.
Composition
Extraits de plantes fraîches : Aegopodium podagraria, Juglians regia, Melissa officinalis.
Huiles essentielles chémotypées : Citrus aurantium, Cymbopogon nardus, Cuminum cyminum, Eugenia caryophyllus, Mentha piperita.
Additifs naturels : Gomme arabique, Plasma marin, Silicium.

Mode d'emploi
Administrer par voie orale (directement dans la bouche, dans la nourriture ou dissimulé dans une friandise en fonction du chien) une fois par jour, pendant 7 jours par mois.
Ne pas dépasser 5 dosettes par jour, même pour un chien de plus de 50 kg.

Dosage :

Chien de 1 à 9 kg : 1 dosette par jour
Chien de 10 à 19 kg : 2 dosettes par jour
Chien de 20 à 29 kg : 3 dosettes par jour
Chien de 30 à 39 kg : 4 dosettes par jour
Chien de plus de 40 kg : 5 dosettes par jour

1 gr = 1 dosette rase fournie


Il s'agit de doses conseillées. Elles peuvent être adaptées selon les cas.

Contre-indication :
NE PAS UTILISER SUR LES FEMELLES GESTANTES.
Ne convient pas aux félins.

Forme et conservation du produit :

Pot de 70 gr = 70 doses   33,90 €




pour rappel:

Les tiques sont des arthropodes ectoparasites des vertébrés. Il existe plusieurs variétés de tiques mais en France, trois sont majoritairement présentes. Dans nos régions, nous retrouvons principalement Ixodes ricinus et Dermacentor reticulatus. Sur le pourtour méditerranéen, on retrouve, en plus, majoritairement Rhipicephalus sanguineus.

Les différencier à l’œil nu est très difficile. La différence de couleur (brun, noir ou blanc) et de taille dépend en effet du stade de développement et du fait que la tique soit gorgée de sang ou non.

Ces noms particulièrement compliqués et la répartition particulière des tiques sont importants car les maladies transmises sont différentes en fonction des espèces de tiques.

Les babésioses (piroplasmose par exemple) sont transmises notamment par les tiques de type Ixodes et  Dermacentor. Il existe des formes cliniques aigues (hyperthermie, abattement, anorexie, ictère… avec des urines colorées en brun à cause d’une anémie hémolytique associée à une thrombopénie et neutropénie…) et une forme chronique plus frustre et plus difficile à diagnostiquer. Il existe des vaccins et des traitements pour ces maladies, mais le plus efficace est d’éviter la morsure de la tique !

L’ehrlichiose est plutôt transmise par les tiques de type Rhipicephalus (bassin méditerranéen). Elle entraîne des troubles sanguins notamment une baisse des plaquettes qui peut dégénérer en atteinte de la moelle osseuse engendrant une immunodéficience et une aggravation des symptômes. Des antibiotiques sont le traitement adapté mais le diagnostic de cette maladie n’est pas simple.

Les anaplasmoses sont plutôt transmises par les tiques Ixodes et Rhipicephalus.

Les borrélioses (maladie de Lyme, par exemple) sont transmises par les Ixodes. La maladie de Lyme chez le chien entraîne souvent une arthrite comme premier signe clinique (plus ou moins diagnostiquée) et peut dégénérer sur une forme chronique (cardiaque notamment). Il existe un vaccin contre cette maladie et un traitement antibiotique plus ou moins efficace en fonction du stade de la maladie. (source ESCCAP)

Toutes les maladies transmises par les tiques sont graves, de diagnostic difficile et de pronostic réservé… (la liste qui précède n’est de plus pas exhaustive !)
Une action contre les tiques en prévention de ces maladies reste le meilleur moyen de préserver vos animaux. On peut associer pour les animaux particulièrement exposés une vaccination tous les 6 mois contre la piroplasmose et la maladie de Lyme.
Les tiques subissent plusieurs transformations avant de pouvoir se retrouver sur notre animal. Souvent seule la tique adulte se retrouve sur un mammifère mais la larve ou la nymphe peut également, par erreur, se retrouver sur un chien ou un chat.

A chaque stade, la tique grimpe sur une herbe, attend le passage d’un animal pour se laisser tomber sur ses poils. Il prend ensuite un repas sanguin puis se laisse tomber sur le sol. Il change ensuite de stade puis regrimpe sur une herbe…  Dans la majorité des cas, seul le dernier hôte est le chien ou le chat ou même un homme.

Certaines tiques vivent dans des forêts, d’autres dans des plaines et certaines encore vivent dans des maisons. Les animaux peuvent donc se faire mordre n’importe où.

_________________

On ne voit bien qu'avec le coeur.
L'essentiel est invisible pour les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tankasacha
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 14596
Age : 64
Localisation : SANCEY
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: LA PIROPLASMOSE   Sam 18 Aoû 2018 - 9:04

Tankasacha 17 août 2018 à 09:33
L'AMM du PEROS'TICK concerne exclusivement la maladie de Lyme. Pourquoi donc l'évoquer dans un article consacré à la piroplasmose? Mis à part un vecteur commun, la tique, ces deux maladies sont totalement différentes...


Réponses

Dogteur 17 août 2018 à 10:03
Bonjour,

L’action de Peros’Tick concerne uniquement l’effet anti-tique chez le chien, pas les maladies que la tique propage. Elle protègera donc de toutes les maladies potentiellement transmises par la tique dont la maladie de Lyme, bien sûr la piroplasmose et l’Ehrlichiose.

L’exemple donné dans la notice est la maladie de Lyme mais cela aurait pu être la piroplasmose.

Cordialement,
L'équipe vétérinaire Dogteur



Le mode d'action n'est pas du tout expliqué: revendiqué répulsif ou curatif, mais comment? "Effet anti-tique", c'est un peu léger comme explication! A suivre...

_________________

On ne voit bien qu'avec le coeur.
L'essentiel est invisible pour les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tankasacha
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 14596
Age : 64
Localisation : SANCEY
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: LA PIROPLASMOSE   Mar 21 Aoû 2018 - 21:48

Tankasacha 18 août 2018 à 08:12

Bonjour
Merci pour votre réponse.
Vous revendiquez des propriétés à la fois répulsives et curatives. Pouvez-vous en dire plus sur le mode d'action qui n'est pas évoqué dans votre présentation?
Cordialement.


Réponse

Dogteur 20 août 2018 à 12:09
Bonjour,

Malheureusement le fabriquant ne donne pas de détails sur le mode d’action... On sait juste que c’est un complément alimentaire efficace pour éviter les tiques sur votre animal.

Cordialement,
L'équipe vétérinaire Dogteur




Sans blague! De qui se moque-t-on? ahum

_________________

On ne voit bien qu'avec le coeur.
L'essentiel est invisible pour les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BIBI

avatar

Féminin Nombre de messages : 6813
Localisation : LA LUNE
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: LA PIROPLASMOSE   Mer 22 Aoû 2018 - 10:32

ahum ahum ahum ahum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi15

avatar

Féminin Nombre de messages : 9236
Age : 58
Localisation : Héricourt
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: LA PIROPLASMOSE   Mer 22 Aoû 2018 - 22:24

s23 s23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA PIROPLASMOSE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA PIROPLASMOSE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Refuge ADSA Forum :: Les coups de pattes :: Des questions sur la vie animale ?-
Sauter vers: